Jeûne intermittent 16/8 : retrouver ses sensations, arrêter le grignotage…

Lucile Woodward 21 octobre 2020 , 12 h 15 min

Phénomène de mode ou réel atout pour le corps ? Surmédiatisé et omniprésent sur les réseaux sociaux, le jeûne intermittent est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Pourtant, on oublie trop souvent d’insister sur sa plus grande valeur ajoutée : ses bienfaits pour la santé. Je vous propose de faire un petit tour d’horizon sur cette tendance alimentaire qui sort de l’ordinaire ! 

Le jeûne intermittent, qu’est-ce que c’est ? 

Zoom sur le fasting (jeûne intermittent, en anglais)

Comme son nom l’indique, le jeûne intermittent consiste à alterner, sur une même journée, périodes de jeûnes et périodes de prise alimentaire. Pendant la période de jeûne, on ne consomme que des boissons non sucrées (eau, thé, café).


La bonne nouvelle ? Il existe plein de variantes de jeûne intermittent ! Du coup, cette méthode assez flexible permet de choisir le rythme qui vous convient le mieux. 

Voici les méthodes de jeûne intermittent les plus connues : 

  • La variante 16/8 : Ici, c’est simple, on alterne, au sein d’une même journée,  une phase de jeûne de 16 heures et une phase d’alimentation de 8 heures. 
  • La variante 36/12 : Là, on passe à la vitesse supérieure. On jeûne une journée entière, et on se remet à s’alimenter le lendemain, uniquement sur une plage de 12 heures. Sur 48 heures, on passe donc 36 heures à jeûner… Cette méthode est strictement réservée aux habitués du jeûne !
  • La variante 20/4 : Un peu comme avec le rythme 16/8, mais en version plus ambitieuse, on jeûne ici pendant 20 heures puis on s’alimente sur une plage de 4 heures. C’est le fameux « one meal a day' », le fait de ne consommer qu’un seul repas par jour. Là aussi, plutôt réservé aux personnes habituées à jeûner sur de plus longues périodes. 
  • Le régime 5:2 : Légèrement différente, cette variante consiste à s’alimenter normalement 5 jours par semaine, puis de restreindre de 75% ses apports énergétiques les 2 jours restants.
jeûne intermittent, sensations de faim et de satiété

Pourquoi choisir le jeûne intermittent 16/8 ? 


Adepte du jeûne intermittent 16/8, je trouve que c’est la version idéale pour commencer en douceur. Si vous êtes novice dans le domaine du jeûne, son rythme (relativement) modéré devrait vous permettre de tenir votre objectif sur la durée. 

Comme expliqué plus haut, vous disposez, avec le jeûne intermittent 16/8, d’une plage de 8 heures pour consommer vos différents repas et collations de la journée. 

Pour moi, ce rythme de jeûne intermittent est le plus pratique parce qu’il peut facilement se concilier avec une vie sociale et une vie de famille. S’il est bien calé, un jeûne de 16 heures peut se vivre très sereinement. En effet, vous êtes libre de choisir, avec le jeûne intermittent 16/8, la plage de 8 heures que vous voulez, en fonction de vos habitudes.

Préférez-vous plutôt manger en début ou en fin de journée ? Avez-vous des contraintes ou des moments en famille que vous aimeriez apprécier sans contraintes ? Les réponses à ces questions vous permettront de trouver la phase de prise alimentaire adaptée à votre quotidien. 

Par exemple : imaginons que vous arrêtiez de manger chaque jour à 20 h. Vous devrez donc jeûner jusqu’au lendemain, midi. Entre midi et 20 h, il vous suffit d’organiser vos repas et collations comme vous l’entendez. Et rebelote. Plutôt simple non ?


Pour garder une vie sociale, je trouve ce rythme idéal puisqu’il permet de partager plusieurs repas avec sa famille ou ses amis, sans avoir la sensation de se priver ! Car il n’y a rien de que la frustration !

Combien de temps dure un jeûne intermittent 16/8 ? 


Ici, pas de réponse magique. Juste la prise en compte de vos besoins et de vos envies. Vous pouvez choisir de tester le jeûne intermittent une fois par mois, une fois par semaine, tous les jours de la semaine pendant une durée indéterminée, si vous voulez. Ce qui importe ? Que vous vous sentiez bien dans votre corps. Et surtout, faites-moi plaisir, ne forcez pas. Si le jeûne ne vous convient pas, n’hésitez pas à arrêter. Vous pourrez recommencer une prochaine fois. Ou pas. À vous de voir.

jeûne intermittent, sensations de faim et de satiété

Les bienfaits du jeûne intermittent 

Je vous arrête tout de suite : le jeûne intermittent n’est pas un régime. Les magazines féminins auront beau vanter ses vertus “amincissantes”, ce n’est pas une “solution miracle” pour “brûler ses graisses”. La perte de poids n’est pas l’objectif du jeûne intermittent.

Voici les bénéfices principaux du jeûne intermittent :

  • Reconnecter avec vos sensations. Allonger la période de jeûne permet de laisser la faim s’exprimer librement. Et donc de manger seulement quand vous en avez besoin, et non pas par habitude. Basique, mais essentiel. 
  • Réduire les grignotages. En regroupant les prises alimentaires sur une plage horaire plus réduite, les envies de fringales s’atténuent fortement. Pas mal.
  • Encourager le renouvellement de vos cellules. Vous connaissez le concept d’autophagie ? Ce mot compliqué désigne un processus naturel d’auto-nettoyage des cellules, mais en période de jeûne, ce processus naturel est amplifié.
  • Ralentir le vieillissement de vos cellules. Eh oui, tant qu’on y est, le jeûne permet également de lutter contre le vieillissement prématuré des cellules.
  • Lutter contre les maladies cardio-vasculaires et le risque de diabète. Quand vous jeûnez, votre insuline et votre taux de sucre diminuent. Et du coup, pour produire de l’énergie, votre corps va taper dans ses réserves de graisses. Forcément, après ça, le système vasculaire ne s’en porte que mieux !
  • Vous sentir mieux dans votre peau, tout simplement ! Exit les ballonnements, coups de barre liés à la digestion, ou stress… Jeûner permet de rentrer dans un état de contentement rimant avec apaisement et sérénité. “Un esprit sain dans un corps sain”, tout ça…

Bien évidemment, avant de pratiquer le jeûne intermittent il est plus que recommandé d’être déjà dans une démarche d’alimentation équilibrée. Vouloir jeûner tout en continuant de consommer des produits ultra transformés serait totalement contre productif.

Comment jeûner en toute sécurité ? 


Bon alors voilà, je préfère quand même finir mon article sur une mise en garde. Le jeûne intermittent c’est bien beau, tout ce que vous voulez. Ça nécessite quand même d’être vachement attentive. 

Le jeûne intermittent n’est pas sans danger  


Pour des raisons évidentes, jeûner est vivement déconseillé aux personnes souffrant de TCA (Troubles des Conduites Alimentaires), et aux femmes enceintes, ou allaitantes.

Grosso modo, si vous avez une quelconque pathologie ou condition particulière, le jeûne intermittent c’est NEXT !


Et en cas de doute, il est vivement recommandé de demander l’avis de votre médecin avant de vous lancer dans un jeûne intermittent.

Quelques bonnes pratiques pour un jeûne 16/8 réussi

Pour finir, voici mes quelques recommandations pour un jeûne réussi ☀️

  • Accordez-vous du temps pour vous y faire. Dans l’euphorie des débuts, les excès de zèle sont tentants. Évitez néanmoins de vous épuiser, et respectez votre rythme de départ. Accordez-vous, aussi, un temps d’adaptation. Si jeûner était une mince affaire, ça se saurait. C’est normal de galérer au début, d’en avoir marre, de douter. Et vous avez le droit d’arrêter à tout moment, aussi.
  • Nourrissez-vous convenablement. Pendant un jeûne intermittent, vous ne devez pas vous affamer. Profitez des phases de prises alimentaires pour reprendre des forces, sans excès. L’autre écueil du jeûne intermittent ? Manger doublement pendant 8 h pour rattraper le temps perdu. L’enjeu, c’est vraiment de trouver un juste équilibre.
  • Hydratez-vous régulièrement. En période de jeûne ou non,  c’est la base. Pour pouvoir éliminer les déchets de votre métabolisme et ses toxines, vous devez vous hydrater suffisamment ! Alors mettez un point d’honneur à boire au minimum 2 litres d’eau par jour.

Enfin, écoutez toujours votre corps et les signaux qu’il vous envoie. Car c’est un peu la raison d’être du jeûne intermittent finalement. Prendre soin de soi, faire confiance à ses sensations, renouer avec son corps quoi.

Voilà, j’espère que mon article vous aura plu ! N’hésitez pas à me laisser votre avis par commentaire ou à me partager votre programme de jeûne. Si le sujet vous intéresse, sachez qu’un guide complet sur le jeûne intermittent est dispo sur notre eshop.

Vous retrouverez de nombreux conseils pour expérimenter facilement le jeûne intermittent 16/8 :

  • 1 guide pédagogique avec les bonnes pratiques pour bien commencer le jeûne intermittent 16/8 et le pratiquer facilement au quotidien, selon son propre rythme.
  • 1 plan alimentaire de 4 semaines (2 options au choix : matin ou soir)
  • 1 dégustation en pleine conscience pour être à l’écoute de ses sensations de faim et prendre le temps de manger 
  • 1 relaxation en cas d’envie de grignoter 
  • 1 carnet d’observations à imprimer pour noter vos sensations de faim et de satiété au quotidien pour bien appréhender la pratique du jeûne.
  • 12 recettes express de Charles 

lucilewoodward

Je ne suis pas la coach des stars. Je me présente plutôt comme la coach sportif des vrais gens dans la vraie vie. Moi aussi j’ai un boulot, un enfant, un mari, des amis... Et je sais très bien à quel point il est difficile de rester motivé, de garder la forme, de garder la ligne dans nos vies d’aujourd’hui.

Les articles liés
Cheat meal, cheat day, trash… Gérer les excès alimentaires

Voilà déjà l’automne et ses chocolats chauds, raclettes et tartiflettes ! Mais comment se faire […]

Fake food, ces aliments transformés qui nous empoisonnent

Anthony FARDET, chercheur en alimentation préventive, durable et holistique et auteur du livre « Halte aux […]

J’ai envie de grignoter : je fais quoi ?

Vous avez envie de grignoter un petit quelque chose, là tout de suite… Mais votre […]

Commentaires
  • Valérie 21 octobre 2020 à 18:09 Répondre

    Merci pour ces infos intéressantes comme toujours. Si on décide de faire le jeun le soir , peut on boire du jus de légumes comme l eau de cuisson des poireaux (bio) par exemple ?

    • Lucile Woodward 23 octobre 2020 à 10:58 Répondre

      Bonjour, ça risque en effet de moins perturber ton appareil digestif dans tous les cas donc pourquoi pas !

  • Ouassila 21 octobre 2020 à 18:55 Répondre

    Ne pas prendre son petit dej me paraît difficile de faire son sport après . Mais c’est à essayer .

  • Sophie 21 octobre 2020 à 19:16 Répondre

    Bonjour, j’ai commencé le jeûne intermittent il y a trois semaines. C’est exactement ce qu’il me fallait. Je me sens vraiment mieux surtout au niveau digestif. Merci pour les conseils ci-dessus.
    Bonne soirée!
    Sophie

    • Lucile Woodward 23 octobre 2020 à 10:57 Répondre

      Bonjour, merci à toi pour ce message et bravo pour ta belle détermination 😉

  • Sabrina 21 octobre 2020 à 21:40 Répondre

    Bonjour, peut-on faire le jeûne intermittent avec une Sleeve ?

    • Lucile Woodward 26 octobre 2020 à 08:02 Répondre

      Bonjour Sabrina, nous ne sommes malheureusement pas en mesure de donner des conseils médicaux. Nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin référent à ce sujet. Belle journée !

  • Gaëlle 21 octobre 2020 à 22:37 Répondre

    Très intéressant !

  • Sandrine 21 octobre 2020 à 23:42 Répondre

    Je pratique le 16/8 depuis de nombreux mois et je n’y vois que des avantages.
    J’ai une alimentation la plus saine possible et je fais du sport.
    Avec le 16/8,plus d’énergie, moins de maux de ventre,pas de lourdeurs d’estomac et un endormissement plus serein.

  • Ilaria 21 octobre 2020 à 23:51 Répondre

    Merci pour cet article très complet et très intéressant. Je pratique le jeûne de 36h un jour par semaine mais le seule problème que je ressent est de l’insomnie pendant la nuit (alors que normalement je dors assez bien): cela peut être lié à l’hypoglycémie ? Merci !

  • Delphine 22 octobre 2020 à 06:57 Répondre

    Article très intéressant

    • Lucile Woodward 23 octobre 2020 à 10:59 Répondre

      Merci à toi 🙂

  • Rina 22 octobre 2020 à 10:43 Répondre

    Merci pour vos explications,
    Je pratique le jeûne de 16/ ,je fais mon sport le matin sans manger et j’ai plus d’énergie , j’ai moins de ballonnements et mon poids reste stable.
    J’ai hâte de tester le guide, je veux apprendre plus sur le jeûne!

  • Marianne 23 octobre 2020 à 08:36 Répondre

    Merci pour ces explications très claires et surtout très sensées comme toutes vos propositions.
    Jamais d’excès. Bravo. Je suis souvent vos vidéos également que je trouve très motivantes.

    • Lucile Woodward 23 octobre 2020 à 10:56 Répondre

      Merci pour ton gentil message 🙂

  • Virginie 23 octobre 2020 à 09:02 Répondre

    Merci pour cet article simple et complet. J’ai réussi à mettre en place une alimentation saine et non transformée depuis 4 / 5 ans, je me laisserais bien tentée maintenant par ce jeûne 16/8.
    Je pense que ce ne sera pas simple, je viens d’une famille où on m’a inculqué de ne pas sauter un repas… 😣

    • Lucile Woodward 23 octobre 2020 à 10:56 Répondre

      C’est tout à fait compréhensible mais il n’y a que toi qui peut atteindre ces nouveaux objectifs et c’est déjà énorme d’avoir le déclic. Bravo à toi 🙂

  • Sophie 23 octobre 2020 à 09:10 Répondre

    Merci Lucile, je pratique de temps en temps le 16/8, je saute le petit déjeuner, sans me fixer d’objectif de durée, 1 jour ou 2 ou 3 à la suite, en gris jusqu’à ce que l’appel de petit dej soit le plus fort! Puis je reprends quand je le sens. Seul bémol : pour réussir cela sans frustration je vois un thé avec un nuage de lait, il n’y a que comme cela que je l’aime…malgré ce petit apport de calories penses-tu que ce soit efficace quand même?

    • Lucile Woodward 26 octobre 2020 à 08:01 Répondre

      Bonjour Sophie, pas de soucis si cela fonctionne pour toi, continue comme ça. Le lait apporte effectivement du sucre et vient donc rompre le jeûne de la nuit. Mais ne supprime pas cette habitude si celle-ci est importante. Le plus important, c’est que tu te concentres sur les bénéfices de cette pratique : « moins ballonnée ? plus à l’écoute de ta faim ? de tes envies ? » Fais le point, sans te frustrer.

  • Magali 23 octobre 2020 à 09:27 Répondre

    Bonjour Lucile et toute l’équipe.
    Je pratique le jeûne intermittent 16/8 depuis plus d’un mois et mon poids reste stable (malgré des sushis, pizzas ou frites de temps en temps 😉 ) alors que j’ai toujours eu tendance à en prendre . Les petits-dej étaient mes repas préférés de la journée (bowlcake, granola,…miiiiiaaaam) du coup, je les mets parfois au goûter et là, je me rends compte que c’était des plats trop conséquents. Quand je mange ce type de goûter maintenant, le repas du soir c’est juste une petite salade ou une soupe car je n’ai plus faim.

    Mes repas sont hyper sains. Pas d’aliments ultratransformés (tout est fait maison…merci Anthony Fardet pour cet éclaircissement : 3V, c’est top), aliments cuits vapeur (merci le Vitaliseur de Marion), bonnes huiles, fruits et légumes bios, très peu de produits animaux, …

    Mes séances de running se font le matin, ajeun donc (ça c’est depuis plusieurs mois) et j’ai bien plus d’énergie que quand j’ai mangé avant.

    Ma concentration est plus intense le matin et finis les coups de barre et les biiiig fringales de 11h (« oh non, je dois encore attendre 1h avant de manger, je ne vais jamais tenir. Vite un encas »….Ca c’était avant 😉 ) Maintenant, c’est : « oh, il est 12h30, je n’ai pas vu le temps passer et je commence à avoir faim »…mais je pourrais encore tenir certains jours.
    Je bois du thé vert le matin, ce qui m’aide à tenir quand j’ai un peu faim. Tu sais, le fameux gargouilli qui dure 10-15 min ? 😉 Hop une tasse de thé et c’est fini. Par contre, obligée d’aller faire 3-4 pipis sur la matinée. Je vide mes toxines vu que je bois davantage pour combler la nourriture. C’est tout benef 😀

    Et c’est vraiment agréable d’avoir retrouvé un ventre plat, surtout le matin du coup. Finie cette sensation de lourdeur dès le petit-dej.
    J’ai retrouvé la sensation de vraie faim. Et je mange donc moins aux repas. Je me sens plus vite remplie. Sauf certains jours où je pourrais manger un éléphant 😉 Ces jours-là, je mange un peu plus. Je suis plus à l’écoute de mon corps. Et je ne culpabilise plus, je me dis juste que mon corps en a besoin et qu’il me le fait comprendre.

    Et pourtant, je viens de loin. J’étais boulimique dans ma jeunesse. Il a fallu environ 15 ans pour comprendre d’où me venait cette boulimie et pour soigner cette maladie.

    Donc, en effet, le jeûne intermittent n’est pas un régime qui fait perdre du poids mais plutôt qui permet de se sentir mieux, d’écouter son corps et de mettre les cellules digestives au repos pour laisser la place aux autres cellules de faire leur job 😉

    Merci pour tes précieux conseils !

    • Lucile Woodward 23 octobre 2020 à 10:59 Répondre

      Merci pour ce beau témoignage, et bravo à toi !!!

      • Magali 23 octobre 2020 à 14:24 Répondre

        Merci 😀

        • Vero 25 octobre 2020 à 14:14 Répondre

          J aimerai communiquer avec Magalie

  • Monique 23 octobre 2020 à 11:34 Répondre

    Bonjour,
    Je ne mange plus au petit déjeuner depuis plusieurs mois, je n’ai pas faim.
    Je bois un grand bol de café soluble, mais je mets beaucoup de lait de chèvre. Est ce gênant?

    • Lucile Woodward 26 octobre 2020 à 07:56 Répondre

      Bonjour Monique, rien n’est gênant, si cela fonctionne pour vous c’est ok 😉 Mais sachez que le lait de chèvre apporte théoriquement des « calories » et donc rompt le jeûne. Si vous voulez expérimenter les bienfaits du jeûne, pourquoi ne pas essayer de temps en temps de prendre votre café sans rajouter de lait (ou sucre) dedans ?

  • Delphine 23 octobre 2020 à 14:56 Répondre

    Bonjour, si j’ai bien compris pour le jeûne 16/8 on ne prend jamais de petit déjeuner ? 😔
    J’aimerais essayer car j’ai souvent mal au ventre, il gonfle…mais j’aime commencer ma journée par un repas sucré donc j’ai peur que ça ne soit trop difficile pour moi 😩
    On peut jeûner pendant combien de temps à suivre et combien de fois en général ?
    Désolée mais je n’y connais rien, ça me tente vraiment si ça peut m’aider au niveau santé.
    Merci en tout cas pour l’article et pour tous vos conseils 👍

    • Lucile Woodward 26 octobre 2020 à 07:54 Répondre

      Bonjour Delphine, sachez avant tout qu’il n’y a pas de règles ! Il faut expérimenter et trouver ce qui marche… pour vous ! Le principe du jeûne intermittent est en effet de prolonger le jeûne naturel de la nuit en sautant soit le repas du matin (petit déjeuner), soit celui du soir (le dîner). Concernant la durée, le principe de base est de jeûner environ 16h, mais pas de panique, vous pouvez vous adapter, et repousser simplement le premier repas du matin (en le prenant vers 10h au lieu de 8h par exemple). C’est déjà très bien. Si vous voulez en savoir plus, je vous recommande de télécharger notre guide sur le jeûne intermittent, il répondra à toutes vos questions 🙂 >> https://shop.lucilewoodward.com/products/jeune-intermittent

  • Anne 26 octobre 2020 à 10:45 Répondre

    Bonjour, est il possible de boire du bouillon durant la période de jeûne ?
    Merci beaucoup pour cet article
    Anne

    • Lucile Woodward 27 octobre 2020 à 17:55 Répondre

      Bonjour, tout à fait, un simple bouillon c’est possible 🙂 très belle journée, l’équipe LW

  • Mathilde 27 octobre 2020 à 11:29 Répondre

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ces conseils! Je n’ai encore jamais fait de jeûne intermittent, mais je suis très intéressée et vais me lancer prochainement. Je me demande quel est le repas le plus approprié avant la période de 16h. Faut-il manger des sucres lents (féculents …) ou bien à l’inverse préparer notre corps avec un potage ou autre ? Merci par avance pour votre réponse !

    • Lucile Woodward 27 octobre 2020 à 11:52 Répondre

      Bonjour Mathilde, tu peux toujours essayer, sans te forcer bien sûr, ça permet vraiment de se reconnecter à ses sensations. C’est très agréable. Peut-être que mon programme t’intéressera : https://shop.lucilewoodward.com/products/jeune-intermittent-1 Si tu veux savoir comment appréhender et organiser le jeûne sans problème 🙂 très belle journée à toi, l’équipe LW

  • tiffany 27 octobre 2020 à 18:05 Répondre

    Bonjour,
    Je pratique mon sport souvent à la pause déjeuner. Si le repas date de la veille au soir aurais-je suffisamment d’énergie ? Merci

    • Lucile Woodward 28 octobre 2020 à 11:30 Répondre

      Bonjour, c’est une question d’habitude mais bien sûr tu auras de l’énergie 🙂 c’est d’ailleurs très efficace ! il faut que tu penses à bien t’alimenter la veille

  • Nathalie 28 octobre 2020 à 07:51 Répondre

    Bonjour
    Le jeûne intermittent revient à ne pas petit déjeuner, par exemple. Or on nous dit tout le temps qu’il ne faut pas sauter de repas, alors j’avoue être un peu perdue.
    D’avance merci de vos lumières.

  • Céline 12 novembre 2020 à 16:35 Répondre

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ces informations très intéressantes. Je me questionne sur la durée du jeûne: doit-il se faire sur une période donnée (1 jour par semaine, une semaine, 15 jours, 1 mois…) ou devient-il un rythme de vie? Par avance merci pour votre réponse

    • Lucile Woodward 17 novembre 2020 à 10:30 Répondre

      Bonjour, dans l’idéal ça peut devenir un rythme de vie, mais le pratiquer régulièrement a aussi de véritables bénéfices 🙂 c’est à vous de trouver votre rythme, très belle journée à vous, l’équipe LW

  • emilie 15 novembre 2020 à 12:26 Répondre

    Bonjour,
    Au début j’étais assez réfractaire à pratiquer le jeûne parce que j’avais peur de crever de faim. Au final après avoir lu la méthode et écouté les podcasts je me suis lancée. Résultat je me suis reconnectée avec mes sensations de faim et surtout je n’ai plus ressenti cette envie persistante de grignoter. Prochaine étape: pratiquer ma séance de sport à jeun. Pour moi c’est un sacré défit !! Merci Lucile pour ce coaching mentale qui pour moi est essentiel pour garder la motivation.

    • Lucile Woodward 17 novembre 2020 à 10:55 Répondre

      Bravo à toi !!!! très belle motivation. Merci pour ton gentil retour

  • Caroline 15 novembre 2020 à 21:13 Répondre

    bonjour, j’ai un soucis, j’ai toujours faim!!! je ne suis pourtant pas grosse (1.74 cm pour 62 kg) je mange très sainement et je fais du sport mais j’ai l’impression de n’être jamais rassasiée …pourtant je mange de très bonnes quantités, je fais même un goûter tous les jours…mais je me limite souvent sinon je ne m’arrêterai jamais…
    croyez vous que le jeûne peut m’aider à retrouver cette sensation de faim?
    merci

    • Lucile Woodward 17 novembre 2020 à 10:54 Répondre

      Bonjour, croyez-moi beaucoup se trouvent dans votre cas, la nourriture peut devenir obsessionnelle pour plusieurs facteur : ennui, stress, habitude de vie etc… tout peut venir des aliments que vous prenez à vos repas, finir par une note de sucré par exemple donne souvent faim. Alors dans mon programme jeûne intermittent disponible sur mon eshop, tous les conseils pour appliquer un jeûne sans faire d’erreur sont donnés. Il vous aidera en effet à retrouver vos sensations de faim et de satiété 🙂

  • Laisser un commentaire !

    Derniers articles

    Instagram

    This error message is only visible to WordPress admins

    Error: No posts found.

    Make sure this account has posts available on instagram.com.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. (en savoir plus)