Mon combat contre l’insomnie.

Lucile Woodward 13 mars 2019 , 12 h 15 min

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je vous écris un article assez personnel. Car j’ai l’impression d’avoir enfin trouvé une solution à un problème qui me bouffe littéralement la vie depuis très longtemps… Je veux vous parler de l’insomnie. Oui, je parle bien d’un PROBLÈME. Car l’insomnie n’est pas une maladie. Ce n’est pas un syndrome. C’est plutôt un fait, une plainte, un combat, que nous sommes des millions à subir au quotidien. Maintenant que j’ai trouvé une solution, il m’apparaissait intéressant de revenir sur mon histoire et mon combat contre l’insomnie.

L’insomnie s’installe petit à petit…

Comment je suis devenue insomniaque ? de façon insidieuse, avec les aléas de la vie, les changements de rythme, ma carrière… Pourtant, petite et jusqu’à mes vingt ans, rien ne me prédisposait à l’insomnie. Je dormais comme un loir. J’étais une grande dormeuse, amoureuse de mon lit et de la sieste.

Et puis j’ai commencé à étudier, à avoir un rythme de vie complètement différent. Je pouvais bosser, lire et relire mes cours après 23h, sans aucun problème. Peu d’heures de sommeil mais, dès le lendemain matin, j’enquillais sur un TD de Biochimie avec une mémoire sans faille.

La vie étudiante, quoi ! Vous connaissez certainement… grosse fête les jeudis, les vendredis, les samedis soirs… Toujours des petites nuits mais des conditions physiques inchangées. Ces années ont filé sans que je ne m’en aperçoive. Surtout qu’à 22 ans, j’ai commencé une triple vie : journaliste-enquêtrice le jour, fêtarde le soir et rédactrice la nuit… Un emploi du temps surchargé auquel j’ai ajouté des déplacements à l’étranger dans le cadre de mes investigations journalistiques. Rien qu’en 2006, j’ai cumulé treize vols pour les U.S.A., engrangeant des tonnes de décalages horaires et de somnifères…

Puis j’ai rencontré mon mari. Un Britannique 10 fois plus fêtard que moi ! À nous les nuits encore plus hachées pour le fun, la musique et la bière ! À ses côtés, okay, mes nuits étaient courtes mais mes projets ont bien grandi. Il m’a soutenue quand j’ai décidé de devenir coach sportif alors que j’étais déjà journaliste médicale. À croire que j’aime mener plusieurs vies à la fois ! Me voilà donc à nouveau à courir après un diplôme à passer et des articles à rédiger pour assurer financièrement. Et, au final, peu de temps à consacrer à mon sommeil.

Et ça, c’était avant l’arrivée de mon premier enfant… et des nuits rythmées par l’allaitement, puis les biberons, la rhino, les gastros, la fièvre et…la création de mon blog ! Un projet passionnant dans lequel j’ai mis beaucoup d’énergie même si je ne pouvais pas en vivre. Je travaillais en tant que coach la journée et j’écrivais pour mon blog le soir, une fois tout le monde couché, jusqu’à minuit, parfois jusqu’à 1h ou 2h du matin…

Vous ne vous rendez peut-être pas compte mais pendant 4 à 5 ans, j’ai écrit mon blog, réalisé mes vidéos YouTube et développé mes réseaux sociaux de 21h à minuit presque tous les jours. Parce que j’adorais ça, j’avais envie de voir jusqu’où cela pouvait aller. Par passion, par excitation. Et puis il y avait ce sentiment d’aider les personnes et de pouvoir agir au-delà de mon périmètre géographique. C’était à la fois captivant et épuisant !

Après la naissance de mon deuxième enfant, j’ai maintenu mon rythme de boulot, de sport, de famille, de fête (bon… un peu moins, mais quand même !). De fil en aiguille, j’ai déconstruit puis abimé mes nuits et mes cycles de sommeil… Et depuis près de deux ans, je peux dire que je souffre vraiment d’un manque de sommeil et que j’ai de vraies difficultés à m’endormir.

Insomniaque sans le savoir.

Il y a encore quelque temps, il m’arrivait plusieurs fois par semaine de me coucher parce que je me sens crevée et, une fois allongée, je pouvais rester dans mon lit sans dormir pendant plusieurs heures. C’est grâce à ma montre Steel HR Withings, qui analyse mon sommeil, que j’ai pu constater que je somnolais durant la première partie de ma nuit. Et ces heures passées sans vraiment dormir correspondaient en fait à un demi sommeil. J’étais presque en phase d’endormissement mais, comme je cogitais, je ne me reposais même pas. Résultat : je me ressortait de mes nuits, fatiguée, épuisée. Avec une humeur de chien, des cernes et un visage bouffi à la clé. Super !

Alors j’ai tout essayé. La routine, la tisane, la mélatonine (dont il ne faut pas trop abuser car elle augmente les problèmes hormonaux), la passiflore, la lavande, les huiles essentielles, la méditation… Tout marche. Un peu. Mais pas systématiquement. Pas sur le long terme.

C’est finalement grâce au Sleep Tracker de Withings, un sous-matelas qui capte les mouvements pendant le sommeil, que je me suis rendue compte à quel point mes débuts de nuit étaient épiques. C’est à ce moment que j’ai enfin compris l’objet de ma souffrance mentale et physique. Ce problème d’endormissement me rendait au quotidien moins patiente, plus irritable, avec cette sensation d’être tout le temps ultra crevée… En fait, j’étais victime de l’insomnie d’endormissement.

Les troubles du sommeil sont multiples.

En effet, il existe plein d’autres troubles du sommeil. Si vous aussi, les filles, vous avez l’impression d’être tout le temps fatiguées au réveil, si vous ressentez parfois des maux de tête et une incapacité à vous concentrer. Si vous avez tout le temps faim ou si vous êtes facilement irritables… Tous ces symptômes sont peut-être dus à des troubles du sommeil. Notamment l’apnée du sommeil, très commun mais très difficile à identifier.

Le savez-vous ? En France, 50% des personnes concernées par l’apnée du sommeil ne sont pas dépistées. Et pour cause : il est parfois compliqué de s’en rendre compte puisque les perturbations se déroulent pendant le sommeil. Ce trouble se traduit par des arrêts respiratoires, plusieurs fois pendant la nuit. La personne entre en apnée sans le savoir. Du coup, au bout d’un moment, son cerveau se réveille pour ré-enclencher la respiration. Ceci aboutissant à un mauvais sommeil, des cycles totalement perturbés et une fatigue qui ne s’estompe jamais, les nuits étant segmentées par des apnées.

Dans une grande majorité des cas, l’apnée du sommeil est corrélée à un surpoids et à des ronflements. Elle favorise donc les problèmes cardio-vasculaires et la somnolence pendant la journée.

Le Sleep Tracker, dont je vous parlais, a la faculté d’analyse vos cycles de sommeil, de mesurer votre fréquence cardiaque, de détecter vos possibles ronflements et de reconnaître de potentielles perturbations respiratoires et leur intensité. Des données personnelles qui participent à détecter d’éventuels signes d’apnée du sommeil et donc de vous guider vers une meilleure connaissance de votre sommeil.

Thérapie Comportementale et Cognitive.

Dans mon cas, il s’agit bien d’insomnie d’endormissement. Maintenant que mon problème est défini, je commence à voir la lumière au bout du couloir, grâce à la Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC). C’est ma soeur, médecin pneumologue et médecin du sommeil, qui n’arrêtait pas de me pousser à la faire. Et, franchement, ça marche ! J’ai débuté cette thérapie depuis seulement 6 semaines et je vois déjà une possibilité de m’en sortir durablement, et toute seule.

Après, je ne vous le cache pas, c’est dur, même très dur. Car cette thérapie est basée sur la restriction du temps passé au lit, avec des réveils très tôt, tous les jours, même le week-end, et une discipline de fer ! Et puis cette thérapie intègre également de la relaxation et de la méditation que je pratiquais déjà. Cette partie là n’est pas une découverte pour moi. C’est plutôt la discipline des horaires, minuit – 6h30 chaque nuit, qui est nouvelle dans mon cas.

Discipline… Un mot que j’aime utiliser dans mon métier, dans le sport, l’alimentation, l’hygiène de vie et le bien-être. Et que je ne m’étais pourtant jamais appliquée à moi-même en terme de sommeil. Alors que, la plupart du temps, je suis assez stricte avec mes enfants pour l’heure du dodo.

S’endormir rapidement.

Depuis que j’ai fait ma thérapie, ça commence à aller mieux. J’ai réussi à m’endormir dans les 5 minutes, cinq jours de suite ! Grande victoire ! Ce qui ne m’était pas arrivé depuis cinq, peut-être dix ans. Et c’est le rêve absolu !

Comment je m’en rends compte ? Grâce au Sleep Tacker de Withings qui fonctionne avec l’application Health Mate. Il me permet de suivre mes données de sommeil. Et je vois vraiment la différence. Exit l’insomnie ! Mon sommeil profond arrive désormais tout de suite, alors qu’auparavant il était plutôt en fin de nuit. Donc même si mes nuits sont plus courtes, parce que je passe moins de temps au lit, mon sommeil lui a gagné en qualité ! Comme pour tout : ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité !

Je l’avoue, cette analyse du sommeil est vraiment agréable et rassurante. Sans elle, je me serais peut-être dit que j’avais besoin de dormir plus et donc d’être moins assidue à ce  nouveau rythme 00h – 6h30 qui me permet de m’endormir sans difficulté, chaque nuit.

Au total : 6h30 de sommeil par nuit, même le week-end. Même si je me couche plus tard que minuit. Même si je fais plein de sport. Je dois me lever à 6h30 du matin. Pas facile. Surtout pour moi qui ne suis pas une lève-tôt !

Mais j’y arrive et je fais des progrès.

Cela dit, me lever le matin reste compliqué. Clairement, la psychologue qui me suit m’a conseillé de revenir dès que possible à un rythme qui me correspond davantage, comme un sommeil allant de 2h à 9h du matin.

Mais avec ma vie de maman et de chef d’entreprise, c’est absolument impossible. Donc je maintiens ma discipline pour me sentir mieux dans ma vie actuelle. D’ailleurs, à l’heure où j’écris cet article, il est 6h58, je viens de dormir 6h30, sans aucun problème d’endormissement, et je sens que la journée va être belle !

J’espère que ce partage d’expérience vous aura éclairées et vous aura donné envie d’intégrer à vos nuits une meilleure discipline de sommeil. Car c’est la clé pour lutter contre l’insomnie et certaines perturbations  du sommeil, tels que les problèmes d’endormissement.

Et vous, les filles, avez-vous déjà eues une insomnie ? Comment avez-vous fait pour résoudre ce problème ? Partagez-moi vos histoires en commentaire !

lucilewoodward

Je ne suis pas la coach des stars. Je me présente plutôt comme la coach sportif des vrais gens dans la vraie vie. Moi aussi j’ai un boulot, un enfant, un mari, des amis... Et je sais très bien à quel point il est difficile de rester motivé, de garder la forme, de garder la ligne dans nos vies d’aujourd’hui.

Les articles liés
BODY BY LUCILE SUMMER CAMP, once again !

Mon Body By Lucile Summer camp est de retour ! Une semaine un peu dingue, […]

La natation : une autre façon de se muscler efficacement.

Ça y est ! Mon nouveau programme BODY BY LUCILE NATATION est désormais disponible sur […]

Sports d’hiver : mes conseils pour skier sans se blesser !

Salut tout le monde ! Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez pu […]

Commentaires
  • Helene 13 mars 2019 à 13:32 Répondre

    Le dreem, ca marche super bien ! Et y’a aussi la possibilité de faire cette thérapie sauf que ca enregistre ton sommeil comme une polysomnigraphie chaque nuit donc c’est top ! Et ca stimule ton sommeil profond 🙂 (je bosse pas pour eux)

  • Dominique 13 mars 2019 à 13:43 Répondre

    Oh comme cet article me parle ! Je n’ai jamais beaucoup dormi ce qui m’a été utile quand étudiante je rajoutais 2 voir 3 jobs pour tout payer, les saisons en resto/boîte tous les jours et les soirées de fête… depuis maintenant quelques mois je le sens fatiguée le soir mais impossible de aller au lit avant minuit puis lecture, mais quand j’eteins je m’endors très vite en moins de 5 min sauf insomnie et là je me relève toute la nuit. Mais par contre je dors profondément sans rêve ni réveil mais dès que j’ouvre les yeux après 5 h Max impossible de me rendormir. Je suis en surpoids mais j’ai commencé un programme by Lucile! Je suis asthmatique …. dans la journée ne n’ose me poser sinon je succombe ! Je cumule 2 jobs entre 8 et 20 h tous les jours + ma fille ….. je sens que ça tire et sûilnme manque du temps de sommeil

    • Team LW 14 mars 2019 à 15:39 Répondre

      Hello !
      Je suis ravie que cet article te parle. Nous sommes tellement nombreux à souffrir d’insomnie… mais il y a toujours une solution. N’hésite pas à consulter si besoin.
      Très belle journée !

  • Aude 13 mars 2019 à 15:05 Répondre

    Cet article est fort interessant et va peut être me pousser à franchir le cap de la therapie et de la consultation d’un medecin du sommeil. D’ailleurs à ce sujet les deux medecins généralistes auxquels j’ai à faire ne prennent pas du tout le problème au serieux et ne s’en sont jamais vraiment inquiétés. En ce qui me concerne j’ai toujours refusé de m’aider à m’endormir avec des somnifères et même des complements alimentaires. En gros je dors 6 heures par nuit et je m’endors vite. En revanche je me réveille une à deux fois par nuit et là j’ai comme un toc. Je recommence tout mon rituel pour m’endomir en 3 ou 4 etapes. J’ai constaté que c’etait cyclique c’est à dire que trois ou quatre nuits par mois de suite c’est le pompon avec 4 petites heures au compteur. Ce qui est le cas aujourd’hui et j’ai donc remplacé ma marche à pied par une sieste. Voilà pour ma petite expérience.

  • Martine 13 mars 2019 à 16:17 Répondre

    Bonjour Lucile,quelle est la différence entre la montre steel hr withings et le sleep track de withings?Je n ai pas les moyens d’acheter les deux,j’ai un très mauvais sommeil,lequel me conseilles tu?Merci pour ta réponse.

    • Team LW 14 mars 2019 à 15:39 Répondre

      Hello Martine,
      La montre suit ton activité au quotidien (fréquence cardiaque, suivi d’activité, suivi du sommeil, suivi multisport). Le sleep tracket, lui, est entièrement et uniquement conçu pour analyser ton sommeil ! L’un est un outil pour ta vie de tous les jours, l’autre t’aidera à analyser tes nuits. J’espère que c’est plus claire pour toi 😉
      À bientôt !

  • Apolline 13 mars 2019 à 22:59 Répondre

    Je n’ai jamais eu un très bon sommeil , et toujours de gros problèmes d’endormissements. Mais c’est avec un traumatisme lors de mes 14ans que les choses se sont empirées. J’étais réveillée toutes les nuits aux mêmes heures.
    L’états de stress post-traumatique a été soulagée avec l’EMDR.
    Le mauvais sommeil lors de la première année de médecine: en adoptant un rythme de ”petit robot”: couchée/levée et repas à heures régulière.
    Les années suivantes le rythme de petit robot n’était plus d’actualité: incompatible avec les soirées et un travail intensif.
    Mais une fois les études finis je m’y suis remise… C’est fou, comme on est plus efficace et le corps plus en forme, lorsqu’il n’est pas obligé de s’adapter en permanence à des horaires changeant tout le temps !
    Sans se refuser pour autant, une soirée de temps en temps !

  • Lyne 14 mars 2019 à 10:21 Répondre

    Bonjour, pendant pres de 15 ans j’ai dormi 2 à 4h par nuit me reveillant systématiquement vers 4h…. j’etais epuisee la journee, finissais par faire des micros sieste sur mon clavier… au travail. Je me suis rendue a la clinique du sommeil a paris et j’en suis ressortie avec un appareillage contre l’apnee. Il y a eu un avant et un apres !!! En fait je dormais peu et en plus m’etouffais régulièrement.
    J’ai redecouvert ce qu’etait un sommeil apaisé. Puis j ai du arrêté mon travail. Nous sommes arrivés en bretagne… changement d’air, de qualite de vie, nourriture saine, balades…. j’ai adopte un nouveau rythme en me couchant plus tot (par etapes). Je ne depasse jamais minuit 30 et m’endors ds les 5 min. Et maintenant je dors environ 7h par nuit avec une micro sieste la journée parfois.
    Plus d’énervement, d’etourderie….. je revis.

    • Team LW 14 mars 2019 à 15:39 Répondre

      Salut !
      Super témoignage ! Ravie que tu te sois réconciliée avec ton lit !
      A bientôt.

  • Alexandra 14 mars 2019 à 10:27 Répondre

    Mon ami à la sensation de pas dormir la nuit , il voit chaque heure et il a mal au dos . Que faire pour l’aider ? Merci

    • Team LW 14 mars 2019 à 15:38 Répondre

      Hello Alexandra,
      Je conseille à ton ami de faire d’aller consulter un spécialiste ou de se rendre dans un centre d’évaluation du sommeil.
      Belle journée.

  • Caroline 14 mars 2019 à 14:28 Répondre

    L’article qui touche un sujet tres interessant et important, mais qui clairement est de la pub pour Withings – vraiment decue de Lucile sur ce coup la 🙁

    • Team LW 19 mars 2019 à 14:53 Répondre

      Hello, effectivement, cet article fait mention de Withings, cela dit il s’agit bien d’un trouble dont je souffre et pour lequel Withings m’a aidée. Comme je l’explique dans l’une de mes vidéos, je collabore avec très peu de marques, (je refuse environ 90% des propositions de partenariat qui me sont adressées). D’ailleurs, je ne conseille et ne parle que des produits que j’utilise moi-même et dont je suis certaine de la qualité et de l’efficacité. ; )
      Je te remets le lien de la vidéo en question : https://youtu.be/Xr3XgWE-6a4
      Belle journée et à bientôt !

  • Christelle 14 mars 2019 à 20:33 Répondre

    Bonjour Lucile,
    Malheureusement le sommeil est UN des problèmes de santé de notre société. Nos rythmes de vies, les enfants, le travail etc… Favorisent ces dérèglements.
    Moi aussi, j’ai un peu fait la fête dans ma jeunesse et je travaille en horaires décalés et même très décalés. J’ai travaillé en hôtellerie et depuis 16 ans je suis hôtesse de l’air donc beaucoup de travail de nuit !
    Comme toute personne qui travaille de nuit, je suis souvent fatiguée ; de plus, aucun rythme régulier de repas lorsque je suis au travail.
    Bref, la motivation n’est pas toujours au rdv pour le sport, de plus en plus de soucis digestifs, moins de patience et le corps vieillit aussi (43 ans cette année) et ma fille à m’occuper seule ! Donc on fait ce qu’on peut.
    Bonne soirée à toi ! Pour ma part, je rentre des US cette nuit….

    • Team LW 19 mars 2019 à 14:54 Répondre

      Hello Christelle,
      Merci pour ton retour ! Si tu as besoin de motivation et de soutien, n’hésite pas à rejoindre mon groupe Body By Lucile sur Facebook ! Cette communauté est hyper soudée et bienveillante.

  • Sand 15 mars 2019 à 06:34 Répondre

    Bonjour Lucile,
    Super partage!
    J’ai eu connu… y a 13…. pendant quelques années suivante…. et bien contente de ne plus en être victime car c’était très pénible!!!
    Et depuis que je suis maman, les nuits où je ne travaille pas…. je m’endors direct et svt avant 22h30! 😂😂. Belle journée à toi

    • Team LW 19 mars 2019 à 14:54 Répondre

      Salut ! Merci pour ton message, c’est toujours encourageant de lire des personnes qui ont combattu et vaincu l’insomnie ! Je suis moi-même en train de m’en sortir !
      Belle journée.

  • CourbesGenereuses 15 mars 2019 à 08:14 Répondre

    ah la la, ça me parle ô combien !! je suis moi aussi une insomniaque de début de nuit (et je cumule un peu sur fin de nuit aussi) : j’ai parfois l’impression d’être comme les chiens qui tournent 10000 fois en rond ds leur panier avant de trouver LA position 😉
    J’y ai bcp réfléchi, et je crois que ds mon cas c’est aussi lié à une “peur” de lâcher prise durant la nuit, je me suis même demandé si ça pouvait être lié au fait que qd j’etais gamine je faisais pipi au lit, mes 1eres regles sont arrivees la nuit (et j’ai ete “choquée” de l’ampleur du truc 😮 ). Je me rappelle qu’ado j’avais deja du mal à m’endormir. Puis des années plus tard, l’arrivee des enfants (2) n’a pas aidé, je gardais l’oreille en alerte inconsciemment. Ya 3 ans j’ai fait un burn-out, et j’ai pris conscience durant mon arret de travail de 3 mois au total que ces insomnies etait un vrai probleme, mais je refuse de prendre des medocs (je suis une telle rebelle du sommeil qu’il est arrive qu’un somnifere n’y fasse rien, sauf à me mettre la tete a l’envers :p ).
    Dans ma BAL ce matin, j’avais un mail de Withings avec un beau code reduc de 20% pr ce fameux tracker, j’ai craqué, on verra ce que ça donnera : peut-etre aussi que mon sommeil n’est pas SI mauvais, et ça peut aider au moral de le constater 😉 et si mon sommeil est pourri, j’aurai des courbes/chiffres à montrer a un specialiste !!
    En tout cas, ça fait plaisir de voir qu’on peut s’en sortir 😉

  • MARINE 15 mars 2019 à 08:20 Répondre

    J’ai personnellement résolu tous mes problèmes de sommeil en écoutant des podcasts d’émissions interessantes mais avec des voix soporifiques comme ceux de franck ferrand, fabrice drouelle, sonia kronlund sur inter et france culture. Je mets les écouteurs, je stoppe toutes mes pensées en me focalisant sur la voix dans les oreilles, et en général je m’endors en 5mn chrono…

    • Team LW 19 mars 2019 à 14:55 Répondre

      Hello Marine et merci pour cette astuce très intéressante et super efficace !
      A bientôt !

  • Béa 15 mars 2019 à 09:02 Répondre

    Je me retrouve dans ce que tu as essayé, Lucille, huiles essentielles, passiflore, méditation, et j’en passe. Eh oui tout marche. Un peu. Mon problème n’est pas l’endormissement. Mais le réveil au bout d’un ou deux cycles de sommeil. Et après énervement ou lecture pendant 2 heures ou bien demi-sommeil/somnolence. Parfois après relaxation (s’appuyer sur son souffle, evacuer les tensions, etc.).
    La clinique du sommeil a révélé que je souffrais d’apnée. Je ne voulais pas d’appareillage, ça me parait complétement impossible de dormir avec ça et d’autre part j’avoue que le côté masque à gaz bruyant me rebute complétement. J’ai donc opté pour la position sur le coté et un apparei dentaire (oui, c’est pas joli 😉 – En tout cas je voudrais insister sur le fait que tout le monde peut êtte touché par l’apnée du sommeil que j’ai depuis la quarantaine. Je suis mince et moyennement sportive. Et les conséquences peuvent être graves. Donc allez-y consultez. Et un truc encore qui marche sur moi, un peu mais au long cours, c’est la mélatonine. Du coup, ça m’inquiète, Lucille, qu’il y ait des problèmes hormonaux. Peux-tu nous en dire plus là-dessus?

    • Team LW 19 mars 2019 à 14:55 Répondre

      Coucou et merci pour ton témoignage. Pour ce qui est de la mélatonine, je te conseille de te rapprocher de ton médecin traitant qui pourra t’apporter des compléments d’information. A bientôt !

  • Corine 15 mars 2019 à 09:13 Répondre

    Bonjour Lucile, peut-être que tu pourrais devenir couche tôt, lève tôt alors qu’avant j’étais plutôt l’inverse. Moi je le suis devenue car seule avec 2 enfants et je tiens à faire mon sport (35 minutes dans mon salon !) et c’est mieux le matin que le soir, et ça marche bien. Bonne journée.

  • laure 15 mars 2019 à 09:17 Répondre

    Je viens de lire ton article. On dirait bien que finalement, le miracle morning soit pour toi 😉
    Bonnes nuits à venir, donc!

  • Aurélie 15 mars 2019 à 09:45 Répondre

    Merci pour cet article qui me fait prendre conscience qu il y a finalement des solutions à mon problème de sommeil. Je cumule les memes symptômes et je me suis toujours dit que c était du à la vie : Jumeaux de 3 ans, divorce, boulot, FIV … je reprend espoir.
    Je me suis inscrite au jeu concours pour gagner le tracker de sommeil ! Cela me donnerait peut être des réponses concrètes ! Sinon je tenterai un rdv à la clinique du sommeil. Est ce qu il y a 1 seul centre à Paris ou plusieurs svp ? Belle journée !

  • alain 15 mars 2019 à 12:26 Répondre

    bonjour lucile et vrai insommies sa arrive et même après entrainement de 17 à 18 km de marche sportive et douleur qui dure côté disque dont un d’user du a un accident que j’ai eu lors de mon services militaire, enfin bref, et merci pour tes conseils , et je vous admire beaucoup alain c et bonne journée

  • Ann 15 mars 2019 à 14:45 Répondre

    Coucou Lucille !
    Ma fille m’a prêté sa montre connectée Fitbit (Charge 2 je crois) qui justement analyse les cycles du sommeil : je la lui ai empruntée exprès pour ça. Le constat est sans appel : sommeil profond, 2h maxi par nuit, donc évidemment, ça éclaire bien ! En fait, plusieurs facteurs rentrent en ligne de compte :
    – on n’écoute pas du tout notre corps qui dit “dodo ! dodo ! dodo !”. On baille à fendre l’âme, on continue ce qu’on a prévu de finir de faire et plaf…le “cap de sommeil” passe et le suivant est loin derrière (généralement 1h30 à 2h plus loin). Si en +, on saute le suivant…
    – on est souvent en manque de micronutriments, oligoéléments etc…. quelquefois, une bonne complémentation suffit à changer la donne (mais si on continue à ne pas se coucher quand on baille à se décrocher la mâchoire, forcément, effet nul)
    – certes, l’idéal est de ne pas avoir de gros soucis, surtout récurrents (argent, travail, logement, famille, affectif). Si on les cumule tous, et sur une période suffisamment longue sans aucun soutien, forcément, ça n’aide pas : difficile de ne pas “cogiter” ! du coup le cerveau “mouline” H24 et dodo…walou 🙁
    Mon amélioration-sommeil a été due à :
    * une amélioration alimentaire (suppléments nutritionnels dans la nourriture)
    * un effort pour “déco” suffisamment tôt des écrans (tél/ordi. J’ai pas de télé)
    * m’obliger à tout lâcher quand je commence à bailler comme une dingue (tant pis, demain il fera jour !)
    Les résultats se sont vite faits sentir…

    • Team LW 19 mars 2019 à 14:55 Répondre

      Hello ! Merci pour ton témoignage et tous tes précieux conseils ! Bises !

  • Rose84 19 mars 2019 à 17:52 Répondre

    Hello Lucile, tout cela est très vrai, et il y a encore une chose qui manque à ce tout et qui a considérablement amélioré mon sommeil: les bains dérivatifs! De Marie france GUILLAIN. Je mets ces poches de gel et depuis, il y a un vrai changement. D’ailleurs, c’est ma soeur également qui m’a tannée pendant une éternité pour que je le fasse, car toutes ses varices ont disparues grâce à cela!! Encore merci de tes articles! 🙂

  • charlotte 20 mars 2019 à 16:47 Répondre

    bonjour ,
    je suis agréablement surprise de lire votre article, oui , on en parle pas beaucoup de l’insomnie et quand on en parle , souvent , on établie un lien entre nos états psychologique du moment et notre sommeil , bon c’est un peu vrai mais avoir aussi votre vécu , se rendre compte que la matière peu aussi agir sur le psychologique 🙂 , ça me conforte dans mon idée j’ai trois enfants , cavalière et propriétaire c’est une passion qui prend bcp bcp de temps , je fais de la course a pied et du yoga pour être une cavalière aussi light que possible 🙂 je re prend mes études , mes journées sont bien remplis , la petites dernière a 20 mois , les nuits courtes et perturbées font aussi partie de mon quotidien , ont peut ajouté les petites sorties entre amis , les stress inattendu , j’ai vécu un situation très stressante , eu une nouvelles qui m’a tellement foudroyée que je n’ai pas peu dormir de le nuits et le nuits suivante à été très dure lever a 4 h du matin /couchée a 5H 3O et lever a 9H ; c’est cette nuits la, l’idée de me lever tôt pour pouvoir espéré m’endormir le soir a une heure convenable est venu , profité de cette soudaine charge de fatigue pour ne pas chercher a récupérer mais pour m’en servir comme ellant , les disputes (oh la la oui même les disputes m’empêchait de dormir , mon sommeil était vraiment ultra léger ,je crois qu’il n’a pas beaucoup changer , mais m’obliger à me lever a 6h 3O / 45 .a été la clef . Depuis je m’endort bien , parfois les fin semaine , le réveil est dure , me lever aussi tôt surtout quand la veille a été très physique , j’ai l’impression que ma tête est lourde et qu’une migraine pointe le bout de son nez , quelques minutes plus tard ces sensations disparaissent et la journée est belle , c’est vrai que mes nuits bien faites font de moi quelqu’un de plus apaiser et ça fait du bien !! parfois ,j’ai un mega coup de fatigue vers 13h30 , ( est – ce me sucre ? 🙂 ) , je me laisse pas faire , je me lève et vaque a mes occupations, je vais voir mes chevaux et c’est repartie ,si , il y a sieste , je m’endort plus tard , et la , si je m’endort après minuit je suis fichu , mon cerveau repart pour un tour et je n’arrive plus m’endormir , le cycle infernale repart .

    ps : 6h 30 finalement c’est pas si tôt , il y a des métiers et des conditions de vie qui nécessite d’être debout encore plus tôt . j’étais une dormeuse amoureuse du lit douillette , m’a motivation la fraicheur matinal de ces tranches horaires les couleurs qu’on ne voient qu’a ces moments la 🙂 c’est vivifiant ! j’adore la natures !!

  • Laisser un commentaire !

    Derniers articles

    Instagram

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. (en savoir plus)